Crawling my way in Fovea

Hello à tous,

Fovea est arrivé dans ma boite aux lettres, je peux donc partir m’exiler pour quelques jours de vacs familiales en Lorraine profonde (j’attendais que le book arrive pour prendre mes billets de train ^_^).
En attendant, et comme je ne sais pas si j’aurai le net ou pas la semaine prochaine, juste une note rapide pour dire ceci : si vous ne deviez lire qu’un livre cette année, plongez-vous dans Fovea. Really. Je suis en train de le relire, et suis toujours sous le choc, et sous le charme. C’est carrément powerful, douloureux souvent, toujours beau et vrai, fou, démesuré, prenant et crucifiant, incroyablement sensible et intelligent. Et dangereux. On n’en ressort pas, de ce labyrinthe, on ne veut pas en ressortir, on passe des heures sur une page, on se plonge frénétiquement dans le décryptage, la recherche de sens, de clés… Total blast.
Et je n’ai même pas parlé des photographies et illustrations, qui sont d’une beauté à se damner. Et les couleurs, ah… quand je suis passée de la version noir et blanc à la version en couleurs, lorsqu’une page tournée me dévoilait une nouvelle illu, je sursautais carrément, tant ces couleurs sont frappantes.
Bref. Rien de ce que je pourrais dire ne saura rendre justice à ce livre, il faut le lire, et le vivre. Tout change, après.
Hier, je regardais autour de moi dans le métro, je regardais tous ces gens dans leur petite sortie du week-end, et je me sentais complétement décalée. Je me disais, bordel, ils ne savent pas, Fovea est là et ils continuent leur petite vie comme si de rien n’était… J’avais envie de les attraper et de les secouer, leur coller le bouquin dans les mains et leur dire « Juste lis-le. Tu verras. »
Donc voilà. Pour en savoir plus sur Fovea, rdv sur le site de Lea Silhol, ou directement sur le site de l’éditeur, Le Calepin Jaune. Et si tout cela vous laisse de marbre… alors nous n’avons plus rien à nous dire.
Sur ce, je file, la version collector de FO/ soigneusement emballée dans la valise, et la version regular greffée à la main. Valete, tutti !

// Currently reading : ben, Fovea, what else ? (et pas mal de lectures annexes, sur les code-barres par exemple ^-^)
Listening to : « Down in Fovea », par Done by Mirrors

Publicités

3 réflexions sur “Crawling my way in Fovea

  1. psycheinhell dit :

    [Note intro-rétrospective] Publié le 02 mars 2008. Les liens web sont caduques, tristes aléas éditoriaux obligent, mais les liens qui m’attachent au non-book sont toujours aussi powerful…

  2. Alexandre dit :

    Salut !
    Est-ce que tu as toujours ce livre en ta possession ? Car je le recherche activement,

    Merci =)

Talk to the cat

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s