Dans quel état…

Photo, reflet, réflexe, image, image dans le miroir, image sur le mur, mur de profil, murs sur la route, tags sur le mur, étiquettes, certitudes, armures. Photo, info, profil, fil de vie sur fil du rasoir, fil d’Ariane en labyrinthe, pelote déroulée, fils rouges, étoile filante, filament ondulant.

Dans quel état croit-on donc nous gérer, nous errants ?
L’identité cartographiée sur un coin de plastique ? Lire la suite

Et les rossignols vous murmurent à l’oreille…


Ils passent, élégants, tout de noir vêtus. Ils ne disent rien. Leurs visages, un masque de mimes. Ils sont trois, ou sept, ou neuf, mais on ne voit qu’eux dans toute l’assemblée. Cosplayers, rôlistes, mises provocantes, tout s’efface et se fausse en leur présence ; eux s’imposent, comme une évidence au milieu de vanités. Lire la suite

Échappée des flammes

Will you like what you see
If you look in their eyes?

Will it look like you?

See this stranger
in blue water
drowning your self?

Those Mirror Eyes,
oh how they dye
the colour of your soul:

blind eyes binding you
in the retina net of their lies,
optical illusions, their delusion.

And you, you desperate little hope-clinger,
groping for the light switch, trying to
look all beings in the eyes –

still looking for those eyes
where the truth would lie? Lire la suite

Crawling my way in Fovea

Hello à tous,

Fovea est arrivé dans ma boite aux lettres, je peux donc partir m’exiler pour quelques jours de vacs familiales en Lorraine profonde (j’attendais que le book arrive pour prendre mes billets de train ^_^).
En attendant, et comme je ne sais pas si j’aurai le net ou pas la semaine prochaine, juste une note rapide pour dire ceci : si vous ne deviez lire qu’un livre cette année, plongez-vous dans Fovea. Really. Lire la suite