Bruissement d’ailes

J’ai passé le jour de la victoire à célébrer le vol, le ciel, les ailes.
Fenêtres grandes ouvertes, de l’aube au crépuscule, pour saluer le passage en éclair bleu du geai et l’état de vertige continu des martinets noirs. Souffle coupé, regard déployé, ne se baissant que pour descendre sur l’espace de la page, suivre un autre ballet de style, de sens et de souffle.
De cela, je parle là :

Terry Tempest Williams, ou la voix des ailes

Par ici, comme une envie de suivre encore un peu l’écho des cris d’oiseaux. Passer quelques liens à tire d’ailes…

Mon premier battement est une entreprise de communication interspéciste, menée du bout d’une clarinette par le musicien David « jamming with birds » Rothenberg. A l’autre bout de l’instrument… finit par se pointer la huppe blanche d’un garrulaxe. Lire la suite

Publicités

Carpe noctem

Viens de finir la lecture de Ravens in the Library. Drôle de bestiole, cette antho. Un petit bout de magie en acte et en pages, celle qui sauve les gens : Lire la suite

Crawling my way in Fovea

Hello à tous,

Fovea est arrivé dans ma boite aux lettres, je peux donc partir m’exiler pour quelques jours de vacs familiales en Lorraine profonde (j’attendais que le book arrive pour prendre mes billets de train ^_^).
En attendant, et comme je ne sais pas si j’aurai le net ou pas la semaine prochaine, juste une note rapide pour dire ceci : si vous ne deviez lire qu’un livre cette année, plongez-vous dans Fovea. Really. Lire la suite